Accéder au contenu principal

La Slovaquie, idée d’évasion

Située en Europe Centrale, la Slovaquie, petit joyau aux mille visages se trouve au carrefour des civilisations slaves et germaniques.

Avec sept sites classés au Patrimoine de l’UNESCO, la Slovaquie est pourvue de paysages et monuments magnifiques qui font partie de son patrimoine historique et architectural grandiose.

Sa diversité est incroyable. Ses stations thermales haut de gamme, ses châteaux, ses sites touristiques, sans compter les moyens d’accès et de séjours aux prix sans concurrence, en font une destination inoubliable. (Voir informations à la fin de cet article).

Un peu d’histoire.

Même si la Slovaquie est un Etat relativement jeune, créé en 1993 par la séparation en deux parties de la République fédérale tchèque et slovaque, son histoire est très longue et riche.

Le territoire slovaque fut habité depuis les temps anciens (Le Slovaques habitaient déjà la région de l’arc des Carpates du nord et le bassin du Danube il y a 8000 ans avant J.C.). Au fur et à mesure, plusieurs cultures s’y développèrent. Au IVe siècle, ces civilisations furent frappées par l’expansion des Celtes et par la rivalité entre les Germains et les Romains. A l’ère des mouvements migratoires des populations, les premiers Slaves commencèrent à occuper le territoire. L’empire de Samo au VIIe siècle et la principauté de Nitra au début du IXe siècle furent suivis par la Grande Moravie, créée en 833, qui fut le premier « Etat » commun des ancêtres des Tchèques et des Slovaques.

En 863, à l’invitation du prince Rastislav, les frères Cyrille et Méthode vinrent de Byzance en Grande Moravie. Ils y répandirent le christianisme. Au début du Xe siècle, après l’effondrement de la Grande Moravie, le territoire actuel de la Slovaquie fut envahi par les tribus Magyars et annexé par le Royaume de Hongrie. En 1467, la première université slovaque, Academia Istropolitana, fut fondée sur le territoire actuel de Bratislava.

Après les invasions ottomanes, Bratislava devint la ville de couronnement : entre le XVIe et le XVIIIe siècle 18 rois et reines hongrois y furent sacrés, dont Marie-Thérèse, monarque d’importance européenne. Suite à la bataille d’Austerlitz (la France vs l’Autriche et la Russie), les empereurs signèrent le traité de Presbourg (nom historique de la ville) à Bratislava.

Après la Première Guerre mondiale et l’effondrement de l’Autriche-Hongrie, la République tchécoslovaque fut créée en 1918.

L´Etat slovaque indépendant fut créé en 1939. La Tchécoslovaquie fut restaurée après la Seconde Guerre mondiale. Le parti communiste s’emparait progressivement du pouvoir jusqu’à ce que la « Révolution de velours » renversa sa dictature en novembre 1989.

La société démocratique dévoila plusieurs problèmes dont la conséquence fut la dissolution de l’Etat commun des Tchèques et des Slovaques suivie par la création de la République Slovaque indépendante le 1er janvier 1993.

Le 29 mars 2004, la Slovaquie est devenue membre de l’OTAN et le 1er mai 2004 elle a adhéré à l’Union européenne. Elle est entrée dans l’Espace Schengen en 2007 et le 1er janvier 2009 elle a adopté l’euro.

Les plus beaux endroits à visiter en Slovaquie

Le pays recense le plus grand nombre de châteaux au nombre d’habitants. Il y en a plus de 600 pour une population de quelque 5 millions d’habitants. Visiter la Slovaquie, c’est revivre une partie de son Histoire.

Bratislava, la capitale.

Ville de beauté, d’histoire et de contrastes elle n’a rien à envier à Prague, Vienne et Budapest, les grandes capitales limitrophes de la Slovaquie, comme destination majeure du tourisme européen.

Bratislava regorge de monuments et de sites historiques.

– Le château de Bratislava est situé sur une colline surplombant la ville. Il mérite une visite pour ses musées logés à l’intérieur ainsi que ses panoramas sur la vieille ville et le Danube.

– Le château de Devín. L’immense forteresse qui surplombe le confluent de la Morava et du Danube représente un des hauts lieux archéologiques de la Slovaquie. Les traces les plus anciennes remontent à l’année 5000 av. J.-C. Au cours du Ie siècle av. J.-C., ce territoire était fortement peuplé par les Celtes. Pendant la période romaine, le château de Devín était un point militaire important à la frontière septentrionale de l’Empire romain. La vue depuis le château est superbe.

– En se promenant dans les rues de la vieille ville médiévale, on découvre les anciens palais de familles nobles austro-hongroises.

– La rue Saint-Michel est une petite rue bordée de nombreux magasins et restaurants. La plupart des bâtiments datent du XVIIIe siècle. En été, la Michalska Ulica fourmille de touristes, d’artistes de rue, de promeneurs. Au bout de la rue se trouve la Porte Saint Michel, la seule porte conservée des fortifications médiévales de la ville. Haute de 51 mètres, elle abrite aujourd’hui le Musée des Armes et des Fortifications Municipales.

– L’Église Sainte-Élisabeth est l’un des plus beaux bâtiments de l’architecture Art Nouveau dans le monde. On la reconnait à sa tour cylindrique de 36 mètres.

Parmi les nombreux autres endroits à visiter à Bratislava : l’Hôtel de ville et la Place principale, les statues pittoresques en bronze de la vieille ville, le Pont du soulèvement national slovaque, le palais Grassalkovitch (palais présidentiel), les musées de Bratislava dont le Musée National Slovaque, le saisissant Musée de la culture juive et le mémorial Hatam Sofer, le lac Zlaté Piesky, sans compter une promenade sur les berges du Danube et dans les vignobles….

Le Parc National des Tatras créé en 1978.

Les Tatras sont une suite de montagnes situées dans le massif des Carpates. Elles marquent la frontière entre la Slovaquie et la Pologne. Ces monts abritent une faune caractéristique comme le chamois, le lynx, le loup, l’ours, la loutre ainsi que des aigles pomarins et des faucons. Elles possèdent également de nombreux lacs, comme le lac Morskie Oko, considéré comme l’un des cinq plus beaux lacs du monde.

Štrbské Pleso.

Cette station de ski très réputée est située dans le parc national des monts Tatras. Bercée par un grand lac de montagne, la station de Štrbské Pleso est très appréciée pour sa beauté ainsi que ses équipements (chalets, hôtels bien-être, prestations en pleine nature, randonnées …).

Eté comme hiver c’est un endroit à visiter en Slovaquie. Il est imprégné d’une atmosphère très proche de la nature.

Château de Spiš.

Construit au XIIe siècle, il s’agit de l’un des plus importants sites fortifiés slovaques. Aujourd’hui en ruines, ce témoin de l’époque médiévale se visite rien que pour la beauté de ses restes. Posé sur une colline rocheuse, il surplombe la magnifique région de Spiš et le village de Žehra.

Bardejov

C’est une ville médiévale fortifiée datant du XIIIe siècle. Elle reste incroyablement bien conservée. Inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO, Bardejov permet de visiter la Slovaquie sous l’angle de l’héritage et de la tradition. On peut découvrir les vestiges de ce qui fut l’un des centres économiques et culturels de l’Europe marchande. La Basilique Saint-Egidius fait partie des symboles de la ville, tout comme le Musée des Icônes ou la place de l’Hôtel de ville. L’architecture plonge le visiteur dans une ambiance médiévale.

Bojnice.

Autre ville datant de l’époque médiévale. Son château, de style romantique, un des plus beaux de Slovaquie (XIIe siècle) fait sa renommée ! Avec ses airs de château de princesse, le château de Bojnice accueille de très nombreux touristes et amoureux qui le choisissent pour célébrer leur union. Il possède un élégant parc, bel espace vert et jardin de forteresse avec une fontaine centrale. Une autre particularité de ce château est la grotte qui a été découverte sous ses fondations dans les années 1950. Depuis, cette grotte fait partie intégrante des visites du château.

Bojnice dispose également d’un zoo qui est le plus ancien et plus visité de la Slovaquie.

Kosice.

Deuxième ville du pays, Kosice a une histoire toute aussi riche que sa grande sœur Bratislava et un patrimoine architectural particulièrement bien conservé. La grande majorité des monuments sont réunis dans la vieille ville. Parmi eux, la cathédrale Sainte-Élisabeth, la plus grande de Slovaquie, est un chef-d’œuvre d’architecture gothique. La place de l’Hôtel de Ville est bordée par de très belles maisons médiévales et baroques et des nombreux cafés.

Des spectacles de danse et des concerts sont régulièrement donnés dans l’ancienne Mairie. Il s’agit du premier bâtiment de style Renaissance de Slovaquie. La rue pavée de Hrnciarska, surnommée « la rue de l’artisanat », est l’endroit idéal pour faire du shopping dans les boutiques qui proposent des produits locaux tels que du miel, des dentelles, des poteries …

Le thermalisme en Slovaquie.

Ce pays dispose de très nombreuses stations thermales. La plus importante, Piešt’any, doit sa renommée internationale à ses eaux géothermiques et ses boues sulfureuses soignant les inflammations, les maladies musculaires ou nerveuses, l’arthrose, les convalescences post-opératoires, et les soins de la peau.

La station de Bardejov, au Nord-Est, est connue pour ses eaux minérales revitalisantes qui s’appliquent aux maladies cardio-vasculaires et aux problèmes digestifs et respiratoires. La ville, de style gothique, est classée au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO.

A citer encore, les stations de Nový Smokovec (à 1018 m d’altitude) et Štrbské Pleso (1351 m d’altitude) parmi d’autres.

Et pour finir, quelques conseils pratiques

Un voyage en Slovaquie peut être réalisé à des conditions financières exceptionnelles.

Un vol direct Paris-Vienne aller/retour est à 80 € par Air France. (certains vols à partir de 38 € d’après la publicité). Des transports entre Vienne et Bratislava (67 km) vont de 8 € (train, bus) à 35 € (par vedette rapide sur le Danube ). Possibilité de coupler un voyage avec un séjour à Vienne.

Le prix des transports et hébergement en Slovaquie sont très économiques. Un hôtel conseillé, le Botel Gracia, confortable bâteau-hôtel bien situé sur le Danube.

Dernière précision, la Slovaquie fait partie de l’Union européenne, le passeport n’est pas nécessaire et la monnaie en cours est l’€uro.

Article rédigé par Pierre Caspar avec la collaboration de Edith Manak et de Maud Bruant.

Informations :Tél : 07 50 41 35 16

Site de l’Association Amitié Franco-Slovaque :

http://xn--amiti-franco-slovaque-f5b.eu/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :