Accéder au contenu principal

Les salles virtuelles La Vingt-Cinquième Heure : toujours ouvertes !

Les lieux de culture se réinventent en ligne
avec La Vingt-Cinquième Heure
.

Suite aux dernières annonces gouvernementales, les salles de cinéma, de théâtre ou encore de concert sont dans l’obligation de garder portes closes. 

Dans ce contexte de crise sans précédent, La Vingt-Cinquième Heure pérennise son dispositif innovant de salles virtuelles développé en soutien aux acteurs du monde culturel et permet ainsi au public de conserver un accès à la culture, et de participer à des débats sur les enjeux du monde d’après.

“Le cinéma fêtera le 28 décembre prochain le 125ème anniversaire de sa création, et dans ce contexte de crise, c’est sans doute le moment pour lui de se réinventer et de répliquer aux plateformes en investissant le champs digital.

Les salles virtuelles sont une solution pour que les salles continuent de programmer des séances et de générer des recettes mais surtout d’échanger et de débattre avec des artistes autour du cinéma et des œuvres culturelles en générale. Contrairement à ce que nos dirigeants semblent penser, la culture est essentielle à la vitalité d’une nation et d’un peuple.

Faire vivre l’offre culturelle, recréer du lien social, en fédérant l’extraordinaire maillage de lieux culturels français semblait utopique mais ça marche et c’est selon nous la meilleure manière d’envisager le monde d’après et de ressortir plus forts de la crise en faisant preuve de résistance et de résilience. 

Fédérons-nous, l’union fait la force. » souligne Pierre-Emmanuel Le Goff, co-fondateur de la société La Vingt-Cinquième Heure.

Lundi 14 décembre – 20h30

Séance de 6 courts-métrages de 6 talents de 6 pays à l’occasion des Nouvelles Voix 2020, distribués par Les Valseurs.

Mardi 15 décembre – 20h

Séance rencontre du film Sacré Graal ! par les Monty Python avec la conférencière Cyrielle Vincent.
 

Mercredi 16 décembre – 21h00

Séance du film Les Eblouis. 

J

Jeudi 17 décembre – 14h

Séance-rencontre du film La Trahison en présence de  Philippe Faucon (Réalisateur), animé par Isabelle Giordano (Présidente Cinéma pour Tous).

Jeudi 17 décembre – 20h

Séance-rencontre du film Plogoff, des pierres contre des fusils avec la participation la réalisatrice Nicole Le Garrec, la journaliste et chargée de la restauration du film Pascale Le Garrec et la directrice du musée de Bretagne Céline Chanas.

Vendredi 18 décembre – 20h

Séance-rencontre autour du film 8 Femmes  de François Ozon, animé par Manon Kerjean (Fondatrice de Lost in Frenchlation) et Marion Trotté (Fondatrice du Clap Français).

Samedi 19 décembre – 18h30 Dans le cadre du Festival Écrans Urbains de Lausanne, séance-rencontre du film « Une nouvelle ère » de Boris Svartzman avec la participation du réalisateur .

Samedi 19 décembre – 21h

Séance du film Papicha

Nedjma, 18 ans, occupe une chambre à la cité universitaire d’Alger dans les années 90, une période terrible pour ce pays avec la montée de l’intégrisme islamiste qui s’oppose avec violence à ceux jugés « mécréants ». En ville, des bombes explosent chaque jour, des gens meurent sous les balles pour une simple tenue vestimentaire, pour un voile mal ajusté. Bravant tous les interdits, refusant de se soumettre à un quelconque dictat, maquillage, minijupe et cheveux au vent, elle rejoint la nuit une bande de jeunes filles tout aussi libérées qui lui ressemble, des « papichas », dans des boites où la musique coule à flot. Styliste, elle confectionne des robes qu’elle vend à cette clientèle. Mais bientôt elle subit des représailles, sa chambre est saccagée, sa sœur, journaliste, est assassinée sous ses yeux, elle est de plus en plus menacée. Provocatrice, elle décide d’organiser dans les locaux de la cité universitaire un défilé de mode avec ses copines qui présenteraient ses créations, des robes confectionnées dans des niqabs, le voile intégral qu’il convient dorénavant de porter…

Ce film courageux de Mounia Meddour, met en lumière les difficultés affrontées par les femmes algériennes qui, pendant les heures sombres de leur pays, ont dû lutter pour défendre leur liberté, souvent au péril de leur vie. La jeune comédienne Lyna Khoudri est une superbe Nedjma, d’une sincérité absolue. Elle nous étonne, nous émeut, nous fascine à chaque tour de manivelle…

Léa Berroche Rédactrice au magazine arts culture-évasions

Dimanche 20 décembre – 16h

Dans le cadre du Festival  Cinéma du réel (Images en Bibliothèques) – Double séance Nuit debout de Nelson Makengo et Makongo (photo) de Elvis Sabin Ngaibino.

Lundi 21 décembre – 20h30

Séance du film Le défi du champion.

Millionnaire, Christian Ferro, jeune star de football à l’ A.S. Roma reste incontrôlable et rebelle aussi bien sur le terrain que dans la vie quotidienne.
Doué mais insouciant, ses cachets lui permettent un confort luxueux, une existence facile qu’il partage avec une bande de copains parasites et un père qui l’est tout autant.
Las de ses frasques, le Président du club lui somme d’étudier et de passer son bac s’il veut continuer à jouer.
Solitaire et fauché, Valerio est recruté comme professeur particulier.

jeune poulain indomptable face à un homme désabusé,  subjugué par le luxe et le pouvoir, ces deux êtres que tout oppose vont au fil du temps se jauger, s’apprivoiser pour finalement découvrir qu’ils ne sont pas si différents.

Un long-métrage touchant, sublimement interprété et tellement réaliste.
Un premier long-métrage de Leonardo D’Agostini
Laurėat du Ruban d’argent 2019 du meilleur premier film.
Festival du film Italien de @Vilerupt 2019 – Prix du public.

Marilyn Sabouraud rédactrice au magazine Arts culture évasions

Mardi 22 décembre – 18h

Séance du film À Coeur Battant.

Mercredi 23 décembre – 15h


 Séance du film Kedi, des chats
et des hommes.

Le travail de la caméra :

Charly a conçu une plate-forme pour les caméras, avec des moniteurs et un long manche, afin de contrôler la mise au point, les chats se déplacent aussi  bien à la verticale qu’à l’horizontale dans toute la ville.

Pour ne pas perdre leur trace il fallait les avoir constamment dans notre champ de vision.

 » A Istanbul, un chat est plus qu’un chat » .

Il incarne le chaos indicible, la culture, la singularité, qui font l’essence d’Istanbul »

Compagnons pour les uns,sauvage pour les autres,Les chats règnent en maîtres sur Istanbul.
Voici l histoire de ces animaux fabuleux que la caméra à su immortaliser au sein de ses habitants.
Istanbul voue un culte sans pareil à ces fėlidės , à la fois chasseurs de rats et amis fidèles; le reflet d ‘ une communauté partagée où  l animal est beaucoup plus que cela .
Sept « portraits »
Un documentaire passionnant.
Une illustration réconfortante du bonheur de vivre ensemble.

Le film de la réalisatrice Ceyda Torun lauréat du meilleur documentaire

Léa Berroche rédactrice au magazine Arts culture évasions

Dimanche 27 décembre – 16h
 Séance du film L’enfant au grelot.

Mardi 29 décembre – 17h30
 Avec l’association Cinefac, séance-rencontre de L’ennemi japonais à Hollywood avec les réalisatrices Clara et Julia Kuperberg, réalisatrices.

lien la Vingt-Cinquième Heure

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :