Accéder au contenu principal

La vingt-cinquième heure

Au programme

La Semaine des Lumières 2021

Pour la première fois cette année, l’Académie des Lumières de la presse internationale vous invite à la Semaine des Lumières 2021, du mercredi 3 au mardi 9 mars.  L’occasion de découvrir les meilleurs films français de l’année, primés lors de la 26ème Cérémonie des Lumières en salle virtuelle et accessibles partout en France :

Cette semaine s’ouvrira avec le film d’animation JOSEP d’Aurel le 3 mars et se clôturera le 9 mars au soir avec UN PAYS QUI SE TIENT SAGE de David Dufresne. À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, nous aurons le plaisir de vous faire découvrir en avant-première SLALOM de Charlène Favier, suivi d’un échange avec la réalisatrice.

Un film de :
 Filippo Meneghetti
Avec :
 Barbara Sukowa (Atomic blonde-Gloria Bell)
 Martine Chevallier(Engrenages-Les adieux à la reine)
 Léa Drucker (La sainte famille-La Guerre des mondes)

Durée : 1h35
Distributeur :  Sophie Dulac Distribution
Au cinéma le 12 Février  2020

À l’automne de leur vie,  Madeleine et Nina s’aiment.
Seul un palier les sépare de leur appartenant respectif, leur assurant ainsi une protection,  si infime soit-elle, de leur voisinage.
Madeleine est veuve avec deux enfants, Nina quant à elle est libre et projette d ‘un avenir plus confortable avec sa compagne.
Mais un coup du sort va bouleverser leur dessein.
Victime d’un AVC , Madeleine est prise en charge aussitôt par sa fille Anne qui ignore tout de sa mère, laissant Nina à sa solitude.
Dès lors,  celle-ci va tenter de s’immiscer au sein de la famille, provoquer l’approche afin de toucher du regard celle qu’elle aime et peut être la sauver.
Mais également, un besoin irrésistible de retrouver une part d’elle même que la tragédie a fait voler en éclat.
Filmé pudeur, une bouleversante et émouvante ode à l’amour.
Une fois encore, Martine Chevallier , ( membre honoraire de la Comédie Française )nous gratifie d’une prestation exceptionnelle.

Retrouvez chaque jour des invités exceptionnels, réalisateurs, acteurs, et scénaristes seront présents après les projections des films. Vous pourrez leur poser toutes vos questions en direct via un chat.

Festival Best of Doc

 Best of Doc revient pour une seconde édition, piloté par Documentaire sur grand écran, du mardi 2 mars au 9 mars en salle virtuelle. À l’honneur, 10 des meilleurs films documentaires sortis en 2019 et 2020 que nous vous invitons à voir ou revoir :

The last Hillbilly.

Le Kentucky est l’un des états américains parmi les plus pauvres où règne la violence et des tensions sociales sur fond de problèmes environnementaux. Cet état, peuplé essentiellement d’agriculteurs, a connu des jours fastes grâce à l’exploitation de ses mines de charbon. Mais les mines ont fermé, l’argent a disparu et la pauvreté s’est installée. Ce film nous raconte l’histoire de Brian Ritchie et de sa famille, traitée en 3 parties. On assiste à la vie du clan familial, avec son présent encore imprégné de son passé.  La deuxième partie montre la rudesse de la vie des gens qui ont choisi de rester dans la région et pour finir entrent en scène les enfants avec toutes leurs questions, hélas sans réponses, sur leur avenir : que faire dans ce monde en ruine …. si ce n’est le réinventer.

Bryan Ritchie se déclare ici être le dernier « Hillbilly », un terme que les habitants utilisent avec ironie pour se décrire, que l’on peut traduire par « bouseux » ou « cul-terreux ». 

Léa Berroche et Hervé Lejosne

Quelle Folie

Un film de: Diego Governatori

Avec:Aurélien Deschamps

Genre: Documentaire

Au cinéma: 9 octobre 2019

Les films Hatari nous présentent le premier long métrage de Diego Governatori . 

Ce documentaire aborde les problèmes de l’autisme.

Aurélien Deschamp, un ami du metteur en scène, autiste asperger, nous fait entrer dans son monde intérieur. Il est volubile mais cependant solitaire. Tourmenté, il souffre de son handicap. Il se sent inadapté, en dehors de la Société, il a le sentiment de faire partie d’un autre monde. Son ami Diego le presse de questions pour lui faire dire ce qu’il ressent, en espérant devenir son médiateur entre lui et son entourage. Il emmène Aurélien à la grande manifestation populaire qu’est la féria de Pampelune, une féria violente où les taureaux, lâchés dans les rues, fendent la foule pour se frayer un passage. Il imagine que la pensée d’Aurélien fonctionne un peu de la même façon, avec des passages en force, des révoltes, dans les situations les plus difficiles pour lui dont il essaie de s’extraire. 

Il a fallu cinq ans à Diego Governatori pour faire ce film à cause de la difficulté de montrer au cinéma la fragile intériorité d’une personne autiste.

C’est une réussite ; la beauté des images et l’intensité du dialogue entre Diego et Aurélien en font un documentaire passionnant sur un sujet encore trop méconnu. 

léa Berroche

Chaque séance sera suivie d’une rencontre inédite avec l’équipe du film animée par un membre de l’équipe du Documentaire sur grand écran : 

Réservez vos places

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :