Accéder au contenu principal

Marie Curie

Disponible sur Arte

du 26/03/2021 au 01/04/2021Prochaine diffusion le lundi 29 mars à 13:35

Un film de :
 Marie Noëlle (Berlin Niagara)
Avec :
Karolina Gruska (Inland empire)
Arieh Worthalter (Transferts-éternité)
Charles Berling (Glacé-Le cœur en Braille)
Malik zidi (Le secret de la chambre noire-La volante)
André Wilms (Voyage en chine-Le combat ordinaire)
Durée : 1h35

On pourrait s’attendre à un film sur l’œuvre scientifique de Marie Curie… pas du tout ! La réalisatrice Marie Noëlle a fait le choix de montrer la femme qu’était Marie Curie et les difficultés qu’elle a surmontées pour se faire reconnaître par un milieu scientifique exclusivement masculin de l’époque.

On découvre une femme sensuelle, qui aime passionnément son mari, Pierre Curie. Formant un couple fusionnel, ils effectuent leurs recherches sur la radioactivité ensemble. La mort accidentelle de Pierre en 1906, elle n’avait que 39 ans, est un déchirement qui ne l’éloigne cependant pas du laboratoire. Elle poursuit son travail scientifique tout en réservant une partie de son temps à ses deux filles. Attentive à leur éducation, femme moderne veillant à ce qu’elles s’ouvrent au sport, à la musique, à la nature et aux mathématiques, elle sait aussi leur confectionner leur gâteau préféré ou partager avec elles des moments de tendresse.

En dépit de la consécration de son œuvre scientifique par un prix Nobel de Physique en 1903, les passions se déchaînent dès la mort de Pierre Curie. Son seul mérite reconnu est d’avoir été la femme de son mari ! Elle doit batailler pour obtenir la succession de la chaire de Pierre à la Sorbonne : elle n’est que la veuve du grand homme ! On lui refuse l’entrée à l’Académie au prétexte qu’elle est une femme. Ironie du sort, quelques jours après ce refus elle apprend que l’Académie de Suède lui attribue le prix Nobel de Chimie ! Un prix qu’elle a failli ne pas recevoir car elle est au cœur d’un scandale médiatique. A cette date, on est en 1910, elle partage une passion amoureuse avec un physicien de renom, Paul Langevin. Elle est d’emblée traitée de femme adultère, alors qu’elle est veuve depuis quatre longues années ! La presse la livre à la vindicte populaire, l’affaire prend des proportions considérables.

Ce biopic couvre la période 1905-1911, ces six années houleuses où elle a dû se battre pour se faire admettre par ses pairs. Il nous permet d’entrer dans le monde privé d’une femme exceptionnelle : première femme ayant reçu un prix Nobel, première femme à accéder à une chaire de professeur à la Sorbonne, première personne à avoir reçu deux prix Nobel différents. Particulièrement combative dans son milieu, on la découvre discrète et tendre avec les siens.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :