Accéder au contenu principal

Les ecchymoses invisibles

Djamel Saïbi nous propose ici une pièce qui aborde le douloureux sujet de la violence conjugale, à partir d’un fait réel dont il fut le témoin. L’histoire débute d’une façon banale. Corinne fait ses courses mais arrivée à la caisse elle n’a pas assez d’argent pour régler la note. Elle rentre chez elle les mains vides. Lorsque son mari, Michel, revient de son travail, il ne s’aperçoit pas que rien n’est prêt, absorbé par la préparation de sa collection d’avions qu’il se propose de montrer à un ami, invité à diner ce soir-là.

On apprend que Corinne vit un véritable calvaire depuis 24 ans. Son mari la bafoue, l’humilie  sans cesse, les violences verbales étant souvent accompagnées de violences physiques. L’atmosphère est telle que leurs filles et leurs amis ont déserté la maison. Ce soir-là, Corinne  est terrorisée à l’idée des réactions que va avoir son bourreau. Habituellement, elle n’oppose qu’un silence aux bouffées de colère, mais aujourd’hui, elle sait qu’il lui sera difficile de s’y soustraire…

On ne peut pas rester insensible à cette pièce au ton juste, bouleversante de bout en bout, jamais théâtrale, admirablement interprétée par Emma Dubois et Eric Moscardo avec un naturel qui mérite d’être salué.

Léa Berroche

informations pratiques:

Au théâtre Le Guichet Montparnasse, 15, rue du Maine, 75014  Paris, le jeudi à 19 heures du 7 avril au 23 juin 2022

Attachée de presse: Dominique Lhotte

https://www.facebook.com/2162288310675869/videos/2626005867476835/?extid=NS-UNK-UNK-UNK-AN_GK0T-GK1C&ref=sharing

Catégories

Théâtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :