Accéder au contenu principal

Zola l’infréquentable/théâtre

Un soir de janvier 1895, après avoir dîné avec son ami Alphonse Daudet, Emile Zola s’entretient avec Léon Daudet, un des fils de l’auteur des « Lettres de mon Moulin ».

Léon Daudet est un pamphlétaire profondément antisémite. Il vient d’assister à la dégradation du capitaine Dreyfus, qu’il approuve avec conviction. Emile Zola ne peut supporter qu’on puisse accuser et condamner un homme à cause de son appartenance religieuse. Il écrit une lettre ouverte au Président de la République, Félix Faure, intitulée « J’accuse », publiée dans le journal l’Aurore…C’est cette fameuse lettre qui sera le départ de « l’Affaire Dreyfus », une affaire d’Etat qui divisera l’opinion publique …

Cette magnifique pièce de Didier Caron met en scène une joute oratoire entre ces deux hommes qui se détestent. L’écriture est superbe, servie par une scénographie subtile qui met en valeur la puissance des échanges.

Le talentueux Pierre Azéma campe un Emile Zola révolté, montrant ses failles et ses faiblesses, le non moins talentueux  Bruno Paviot lui donne la réplique en interprétant un Léon Daudet dominateur et impudent. 

Léa Berroche et Christian Dumoulin

Attaché de presse: Julien Wagner

Informations pratiques:

Théâtre de la Contrescarpe, 5, rue Blainville 75005 Paris, les Mercredis, Jeudis et Vendredis à 21h, les Samedis à 20h30, les Dimanches à 16h30, jusqu’au 13 Janvier 2023.

Réservation,  01 42 01 81 88. Mail : billetterie@theatredelacontrescarpe

Photos signées: Fabienne Rappeneau

Catégories

Théâtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :