Accéder au contenu principal

Le docteur Olivier Vuagniaux propose un voyage entre le corps et l’esprit

Quel est le point commun entre l’enveloppe physique et l’âme ? Ces deux éléments sont très souvent séparés l’un de l’autre. En effet, dans la religion et dans la plupart des croyances, l’âme survit au corps, qui se décompose. D’ailleurs, on parle souvent de “mental”, en le mettant en avant : développer ses compétences intellectuelles devient alors nettement plus important et intéressant que de cultiver les muscles, considérés comme superficiels. Pourtant, ce corps traîné et habité depuis la naissance grandit, évolue et vieillit. Il se souvient des traumatismes et des bonheurs. Les personnes dépressives voient souvent leur corps changer : prendre du poids, en perdre drastiquement, se sentir essoufflé ou au contraire ressourcé… Dans la société occidentale, la plupart des suivis psychothérapeutiques éloignent et brouillent la frontière entre le corps vivant et le cerveau. Ces deux entités sont résolument opposées pour beaucoup de patients : ces derniers se livrent, parlent, se souviennent des épisodes plus ou moins heureux de leur enfance… Mais ne parle-t-on pas de mémoire du corps ?

Finalement, le docteur Vuagniaux a décidé de mettre en mots une approche presque révolutionnaire de la chose. En effet, pour ce psychiatre Suisse formé à l’hypnose Ericksonienne, le corps mérite de retrouver sa place de maître à bord. Dans ses deux livres au caractère presque révolutionnaire, les essais rapportent des séances passionnantes, avec des patients qui sont soutenus physiquement, manipulés. Une main sur le ventre, l’intestin s’exprime. Il gargouille, se bloque, accompagne la pensée. Dans ses deux tomes Corps Conscient : Corps à Coeur et La Voie du Corps, l’auteur invite le lecteur à le suivre dans son métier. Pendant plus de trois décennies, Olivier Vuagniaux a écouté attentivement ses patients. Cet essai complexe et parfois dense a donc pour but d’interroger, de déranger et surtout de détruire les idées reçues, au sujet de ce corps si souvent mis de côté.

Grâce à cette approche, le corps est valorisé. Dans une séance, l’auteur-psy dévoile une mentalité ouverte, qui souhaite vraiment accompagner des personnes vers le chemin de la guérison. Remettre en cause des préjugés et des idées préconçues n’est pas chose facile. En revanche, ce livre explore une autre façon de se percevoir soi-même. Les personnes deviennent des poupées russes, une métaphore très bien employée dans le cadre de ces essais-manifestes. Sous un angle presque philosophique, Monsieur Vuagniaux pense que pour se connaître, il importe de savoir se disséquer, s’écouter. Dans ce long dialogue, le lecteur s’interroge également sur lui-même. D’ailleurs, les deux ouvrages permettent aussi à l’auteur de développer ses compétences de conteur, grâce à des réécritures de mythes ancestraux dont Oedipe. Ces essais représentent des épais volumes et nécessitent plusieurs heures de lecture. Chaque séance se dévoile sous la forme d’un chapitre atypique. Le second tome s’oriente davantage vers la transmission, de génération en génération… L’auteur n’hésite pas à pointer du doigt la responsabilité de la religion, qui a si souvent sali et accusé le corps, comme lieu du péché par excellence. De par cet oubli continu, cette volonté de ne pas écouter ou de voir ce que le corps produit, ce dégoût sonne comme paradoxal. Le ventre est un second cerveau : c’est la zone où les aliments sont traités par un système complexe, permettant l’assimilation des nutriments. C’est donc une fonction vitale, au même titre que le cœur qui permet la circulation sanguine.

Le docteur Olivier Vuagniaux cherche à visualiser et à mettre en scène de nombreuses situations, qui permettent aux personnes de mieux comprendre l’étendue du corps. Un espace qu’il est possible d’exploiter, de remanier, de changer et surtout d’écouter. Ainsi, chacun détiendrait un pouvoir sur la gestion des traumatismes et des phobies. Cela s’applique notamment aux TCA ou aux maladies peu connues comme la fibromyalgie. Grâce à ses années d’études à l’université de Genève, l’auteur entend bien transmettre son savoir auprès de nombreux lecteurs, qu’ils soient issus du domaine de la psychologie ou non. D’ailleurs, les deux livres ont été écrits d’une manière très ludique et abordable, pour toutes et tous.

Une exploration en profondeur, qui donne souvent le vertige ! En effet, la théorie du docteur Vuagniaux pousse à la réflexion. Dans ces espaces intérieurs, chacun peut voyager et remonter le fil. Ces livres disponibles en format broché et numérique poussent à s’interroger sur des notions qui semblent pourtant innées chez tout le monde. Le monde de la psychologie est vaste : il est en expansion permanente, un peu comme l’univers. Que sait-on vraiment de l’être humain ? La médecine a vu de grands bouleversements se produire au cours du siècle dernier. Avec une pointe d’accélération après la seconde guerre mondiale, chacun est en droit de s’interroger sur ce que deviendra l’humanité. A plus petite échelle, l’introspection est un exercice périlleux qui semble accessible par cette forme de thérapie révolutionnaire. Se pencher sur le corps, c’est un premier pas vers la connaissance de soi. Ce domaine d’investigation ne demande qu’à être exploité, exploré, à des fins d’études. Il en va du développement personnel de chacun. À long terme, cela permettrait à tout le monde de pouvoir s’épanouir, d’une certaine façon. Le docteur Olivier Vuagniaux présente le fruit mûr d’un travail haletant et passionnant, où le mystère reste encore épais. Un océan de questions submerge le lecteur, qui accomplit sa propre thérapie atypique sous la forme d’une lecture sur différents niveaux.

 Zack SEMINET

Catégories

livres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :