Accéder au contenu principal
Derniers articles

Minari

Une famille américaine originaire
du sud de la Corée s’est installée dans l’Arkansas.
Le père de cette famille apprend à devenir fermier, pendant que son jeune fils essaie de se familiariser avec une grand-mère imposante et fantaisiste.
S’immiscer dans leur foyer est une expérience délicieuse.

l’humour à Mort

Ce film est un hommage aux dix-sept victimes des attentats du 7 au 9 janvier 2015 qui ont visé la Rédaction du journal Charlie Hebdo, une policière et un Hypercasher. Construit à partir de récits de témoins directs, d’interviews de personnalités et de documents d’archives qui font revivre les dessinateurs Cabu, Wolinski, Charb, Tignous et Honoré, le film nous plonge dans ces moments terribles qui, dans un premier élan, ont bouleversé des gens aux quatre coins de la planète.

Kean/théâtre

Cette nouvelle adaptation du metteur en scène Alain Sachs est un pur chef d’œuvre, flamboyant et bien rythmé. Rires et émotions se côtoient dans cette tragi comédie enlevée, colorée et surtout par l interprétation remarquable d’Alexis Desseaux.

Festival interceltique de Lorient.

De ses concerts aux couleurs celtes et à l’atmosphère mystérieuse et évocatrice, nous ne pouvons que tomber sous le charme et rêver.
Il se dégage tant de poésie, de force, et d’hommage à notre belle Bretagne, à ses vieilles pierres, ses traditions , sa nature si belle et si variée, ses rivages océaniques au contour féerique.

Kuessipan/cinéma

Ce magnifique film québécois, inspiré du livre de Naomi Fontaine « Kuessipan  » et réalisé par Myriam Verreault, nous touche par la narration tendre et poétique de la vie de ces amérindiens. Nous sommes  profondément émus  par la candeur mêlée de détermination de ces deux adolescentes qui essaient d’échapper au destin sans lendemain des membres de cette communauté recroquevillée sur un minuscule territoire au milieu d’étendues immenses et grandioses qui ne leur appartiennent plus.

Le voisin de Picasso

Antoine, jeune gardien de musée et comédien sans emploi, se désespère de voir qu’ ‘une salle en hommage du peintre Alexis Mazerolle est vide de tout visiteur.
À l’instar, l’exposition Picasso située à côté « fait un tabac ».
S’ensuit alors un monologue enthousiaste, passionné sur cet oublié du Second Empire qui fut l’instigateur de tapisseries somptueuses des Gobelins, décorations de l’Opéra Garnier et bien d’autres sites exceptionnels de notre patrimoine.
Plus qu’un hommage, une réhabilitation appuyée de cet artiste méconnu.
Excellente prestation de René Mazuel.