Accéder au contenu principal

Pompéi/exposition

Promenade immersive. Trésors archéologiques. Nouvelles découvertes

Nous connaissons tous la catastrophe qui a détruit Pompéi le 24 août de l’an 79. Ce jour-là, en un instant, le temps s’est arrêté. La ville, ensevelie sous la coulée pyroclastique colossale émise par l’éruption du Vésuve, s’est figée dans la situation dans laquelle elle se trouvait à ce moment-là. Grâce aux recherches archéologiques et au concours de nombreuses technologies de pointe, nous avons aujourd’hui une idée précise de l’architecture de la ville et de la vie de ses habitants. Au Grand Palais, nous allons ainsi parcourir Pompéi avant, pendant (la nuée ardente finira par nous ensevelir dans un fracas assourdissant !) et après l’éruption.

La ville de Pompéi était riche de monuments prestigieux et de villas somptueuses, décorées de mosaïques et de fresques polychromes. Nous les visitons en nous promenant dans les rues où il nous arrive de franchir le seuil des demeures. Grâce à des projections 3D, nous comprenons la distribution des différentes pièces des villas romaines et leur usage. On reste stupéfait devant la beauté de leur décoration et le raffinement de leur mobilier.

Une multitude d’objets de toute nature, marbres, bronzes, bijoux en or d’une grande délicatesse, ont été extraits de ces fouilles. On peut admirer notamment la statue de Livia, l’épouse de l’empereur Auguste, ou encore un superbe vase en bronze à côté de deux petits flûtiaux décorés. Les moulages, qui restituent l’attitude des personnes figées dans la mort, nous laissent imaginer ce que furent leurs derniers instants. Une vidéo nous montre une explosion du Vésuve dont le panache éruptif s’élevait sur 6 km. Nous comprenons alors la monstruosité de l’éruption de 79 quand on sait que le panache s’élevait à plus de 30 km, selon un témoin oculaire de l’époque,  avant de retomber en pluie de cailloux et de cendres brûlantes sur la ville!

Les recherches actuelles ont mis à jour une villa, la Maison au Jardin, que l’on visite en 3D. On découvre la maison dans son état actuel, grâce aux patients et minutieux travaux des spécialistes que l’on peut voir à l’œuvre, puis sa reconstitution dans son état originel, avant l’éruption. Une anecdote qui a son importance : grâce à un graffiti découvert sur l’un des murs de cette villa, on a pu rectifier au 24 août la date de l’éruption qui n’a pu avoir lieu en avril, comme on l’avançait jusqu’ici.

Cette promenade immersive numérique est organisée par la Réunion des musées nationaux – Grand Palais et Gédéon Programmes, en collaboration avec le Parc archéologique de Pompéi. Une bonne nouvelle : vous pourrez visiter Pompéi jusqu’au 2 novembre et non au 27 septembre comme annoncé précédemment

Grand Palais, 3 Avenue du Général Eisenhower, 75008 Paris. Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h à 20h et Mercredi de 10h à 22h.

Christian de Rouffignac et Hervé Lejosne, Rédacteurs, Léa Berroche, Directrice du magazine « Arts Culture évasions ».

Catégories

Expositions, top

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :