Accéder au contenu principal

A la recherche de Vivian Maier.

Un jeune historien, John Maloof, à la recherche de documents photographiques, fait l’acquisition d’un carton de négatifs, choisi au hasard, faisant partie d’un lot mis aux enchères dans une salle des ventes. Au bout de quelques mois, il se décide à ouvrir le carton. A sa grande stupéfaction, les clichés sont d’une extraordinaire qualité artistique. Il finit par racheter la totalité du lot, plus de 100 000 négatifs, et découvre un photographe urbain totalement inconnu, qui a produit une œuvre colossale, montrant un art achevé dans la composition, le cadrage ou la mise en valeur de la lumière. Un artiste qui excellait dans tous les domaines, qu’il s’agisse de portraits de personnages de la rue, ou d’enfants ou bien de mobilier urbain. Qui pouvait bien être ce photographe inconnu, au regard si aiguisé sur le monde, si humain, qui n’avait rien à envier à un Henri Cartier-Bresson, un Man Ray ou une Diane Arbus ?

Alors débute une véritable enquête journalistique. John Maloof avait découvert son nom, Vivian Maier. Il finit par découvrir qu’elle avait été nounou. Nounou ???… De fil en aiguille, il retrouve des familles où elle avait travaillé, des enfants maintenant adultes dont elle s’était occupée. Leurs témoignages permettent de dresser un portrait. D’abord celui d’une femme attachante, aimant et aimée des enfants, mais d’une femme instable, changeant souvent de familles. On découvre qu’elle avait des attaches avec la France, où elle s’est rendue. Quand Il réussit à mettre la main sur les biens qu’elle avait accumulés depuis des lustres, (elle gardait tout !, jusqu’au plus petit objet insignifiant) le mystère s’épaissit. Il découvre des milliers de rouleaux de négatifs, non développés, des milliers de négatifs couleur, des centaines de films et, fait étrange, une montagne de journaux qui relatent tous des faits divers sordides… et peu à peu se dégage un portrait montrant des zones d’ombres, une face cachée, le côté obscur de son personnage …Qui était-elle vraiment ?

Bien des questions, soulevées dans ce magnifique documentaire, ne recevrons probablement jamais de réponse… 

Elle meurt, dans l’anonymat total, en 2009, à l’âge de 83 ans.

On peut voir des extraits de son œuvre sur http://www.vivianmaier.com

C. de Rouffignac et Léa Berroche

Informations pratiques cinéma:

mk2 Parnasse

11 rue Jules Chaplain, 75006 París.

Réservation

mk2 Odéon – côté St Michel

7 rue Hautefeuille, 75006 Paris

Réservation

Informations pratiques exposition:

Jusqu’au 16 janvier 2022 , au musée du Luxembourg

19 rue Vaugirard, 75006 Paris.

Tous les jours de 10h30 à 19h, et jusque 22h les lundis. 

Réservez vos billets

Catégories

Cinéma, Expositions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :