Accéder au contenu principal

M+Editions présentent le nouveau roman de Pascal Marmet : Exécution

La structure éditoriale lyonnaise M+Editions présente une enquête palpitante, sous la forme d’un roman noir, un thriller haletant signé Pascal Marmet. D’ailleurs, le livre s’ouvre sur un avant-propos personnel, qui instaure aussitôt un sentiment de curiosité. Les faits se déroulent en été 2016, dans la capitale française. Dans l’imaginaire collectif, le fameux « quai des Orfèvres » est l’adresse historique de la police et des affaires criminelles. Nombreux sont les œuvres de fictions et les cas authentiques qui ont pris place dans cet endroit mythique, qui alimente de multiples légendes et qui inspire tant d’artistes, qu’il s’agisse de littérature ou de cinéma.

Tout d’abord, le lecteur suit le parcours de François Chanel, enquêteur spécialisé dans la psychologie. Chaque chapitre s’ouvre sur une citation du roman le plus connu de Gustave Flaubert : Madame Bovary. Le récit assiste à l’évolution désastreuse d’une jeune femme qui se marie, puis, ennuyée dans son couple — se laisse aller à l’adultère, dans une société très sexiste et misogyne. L’issue est fatale pour Emma, qui se suicide, abandonnant une famille brisée. La présence de ces extraits est très pertinente, mais se dévoile au fil des pages, petit à petit. Après tout, Exécution est comme un genre de spécialité culinaire aux arômes fins et subtils, qui se découvrent à chaque bouchée…

Au sein de ce livre réaliste, l’auteur joue avec ses propres connaissances du secteur policier et juridique. En effet, le jargon utilisé dans le récit fait référence à l’univers de l’investigation. Grâce aux descriptions fidèles de cette sphère, le lecteur prend part à cette immersion, plus vraie que nature.

            Le personnage principal François Chanel s’occupe d’une affaire d’assassinat particulièrement intrigante. L’as du barreau, le grand avocat maître Nicolas Fender est addict à son métier. Alors qu’il se prépare à entrer chez lui, son meurtrier l’attend dans le parking du palais de justice. L’originalité du récit ? La victime est un prédateur sexuel fétichiste. Dès lors, le lecteur se pose la question sur le mobile : serait-on face à un esprit vengeur ? Tout indique que oui… Épaulé par un associé particulier, l’enquêteur exploite ses dons presque surnaturels d’un patient nommé Alain. Il aide la police à résoudre « l’affaire des Fragol », en trouvant la réponse au mystère. Il doit cette faculté au syndrome du « savant acquis ». Foudroyé, ce personnage hautement intelligent remarque des détails considérés comme insignifiants et peut compter sur son sens de l’analyse hors du commun. C’est donc un compagnon idéal, dans un cadre pareil.

L’agaçant mais néanmoins brillant légiste Pratt, chargé de l’autopsie de l’avocat délivre son bilan. Avec de tels résultats, de premières pistes sont envisagées, mais peu de preuves sont retrouvées. Les autorités se préparent au pire, car il s’agirait là du sinistre dessein d’un assassin aguerri, qui œuvre en bande organisée. La supérieure de François Chanel est une femme forte, sûre d’elle. Face à elle, l’enquêteur ne mène pas large et semble même gêné d’être sous les ordres d’une patronne exerçant un tel pouvoir… Cependant, il se décide à résoudre l’affaire, quoiqu’il en coûte. Au fil des chapitres, Alain est victime de visions : des flashes qui lui montrent le visage atypique du coupable. Une autre précieuse aide s’ajoute à ce tableau flou en la personne de Domitille de Darmoy, une brillante stagiaire. C’est donc avec cette équipe particulière que Chanel va devoir débusquer le tueur et lui faire avouer l’odieux crime d’un personnage qui l’est tout autant.

            Pascal Marmet exploite à fond les thématiques actuelles, pour les transformer en armes narratives. Dans une France sujette au terrorisme et au radicalisme, à l’intégrisme religieux, les questions se posent. De nombreux visages sont introduits, chapitre après chapitre. Leurs interventions permettent de créer un puzzle qui s’assemble pièce après pièce. En réalité, le lecteur avance aux côtés de Chanel et Alain, déterminés à coincer l’agresseur. Mais contrairement aux clichés de la victime parfaite, l’avocat retrouvé mutilé n’inspire que peu d’empathie. Le texte truffé de flashbacks brosse petit à petit un portrait bien précis… Mais la vérité doit éclater au grand jour, même si elle n’est pas toujours belle à voir. Entre retournements de situation et tragédies, humour et action, Exécution réunit tous les ingrédients pour un bon roman policier. Le lecteur passe un excellent moment, en compagnie de ces personnages qui ont un caractère bien trempé. L’auteur sait jouer avec les émotions, tout en maîtrisant l’art de la chute. En d’autres termes, ce thriller à la française tient toutes ses promesses, grâce à un style efficace et parfois même poétique. Voilà qui donne envie de découvrir les autres aventures de François Chanel…

Zack SEMINET

Catégories

livres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :